Nouveautés | Aide | Plan du site | Infos et contact     
Search
  Imprimer  Envoyer le lien vers

 

 

 

Comment fonctionne une lampe fluocompacte ?

Une lampe fluocompacte fonctionne comme un tube fluorescent mais le tube est replié de manière à la rendre plus compacte. On trouve sur le marché des lampes fluocompactes à profusion.

 

Types et caractéristiques générales

Sur le marché, on retrouve trois grandes familles de lampes fluocompactes :

Les lampes dites "économiques" à culot à visser sont les lampes les plus répandues dans le commerce grand public. Elles ont plus une vocation de lampes de rénovation ou de remplacement de la lampe à incandescence. Ces lampes économiques "PL" ont toute leur électronique incorporée et sont de faible puissance. Certains modèles peuvent être dimmables.

Les lampes fluocompactes à culot à broches (plus professionnelles) sont souvent utilisées dans des luminaires de type "Downlight" équipés d'optiques performantes. Ces lampes PL fonctionnent avec ballast non incorporé. Le ballast peut être électronique dimmable ou pas (4 broches) ou conventionnel (2 broches).

Certains constructeurs innovent en présentant des séries de lampes fluocompactes capables d'équiper les luminaires à lampe halogène. Certains modèles sont dimmables.

Voici un récapitulatif des différents modèles efficaces.

Caractéristiques des lampes fluocompactes à broches

Les avantages des lampes à culot à broches sont

  • Un plus grand choix de température de couleur et d’IRC.

  • La possibilité de conserver le ballast (durée de vie de 30 000 h) lors du remplacement de la lampe (durée de vie de 8 000 h, ou 13 000 h avec ballast électronique).

L'utilisation d'un ballast électronique assure un allumage instantané de la lampe, sans clignotement, ni temps d'échauffement.

Certaines lampes fluocompactes encore plus proches des tubes fluorescents atteignent des durées de vie plus importantes : durée de vie moyenne de 10 000 h ou 16 000 h (avec ballast électronique) et durée de vie utile de 5 000 h ou 8 000 h (ballast électronique).
Ces lampes ont été conçues pour être placées en ligne comme les tubes fluorescents, mais pour avoir un flux lumineux plus important pour un même encombrement.
Ce sont les seules lampes fluocompactes qui existent dans la gamme de classe 1A.

Influence de la température ambiante

Le flux lumineux et l'efficacité lumineuse des lampes fluocompactes chutent très fort avec la température ambiante. À tel point que certaines lampes ne s'allument plus en dessous de 0°C ! Il est donc déconseillé de les utiliser à l'extérieur. Néanmoins les lampes enfermées dans un globe ou à 4 tubes résistent mieux au froid que les lampes à 2 tubes, car la chaleur y est mieux conservée.


Lampes dans un globe.


Lampes à 3 tubes.


Lampes à 2 tubes.

Utilisant la même technologie que les tubes fluorescents, leur durée de vie dépend du nombre d'allumages et du ballast utilisé.

Données 

pour connaitre les caractéristiques des lampes fluocompactes : cliquez ici !

Données 

pour consulter un récapitulatif des caractéristiques des différents types de lampe : cliquez ici !

 

Fin des lampes inefficaces

Petit à petit les lampes inefficaces sont retirées du marché.

Actuellement, seules les lampes fluocompactes les plus performantes (classes A) sont encore disponibles.

Réglementations 

Pour en savoir plus sur les classes énergétiques des lampes : cliquez ici !

Données 

pour connaitre les caractéristiques des lampes fluocompactes : cliquez ici !

Données 

pour consulter un récapitulatif des caractéristiques des différents types de lampe : cliquez ici !

 

DGO4 · Architecture et Climat · Avertissements et copyrights · Une remarque ?