Nouveautés | Aide | Plan du site | Infos et contact     
Search
  Imprimer  Envoyer le lien vers

 

 

Les tubes fluorescents


T5 : 16mm.


T8 : 26 mm.


T9 : 29 mm.


T12 : 38 mm.

 

Comment fonctionne un tube fluorescent ?

Les lampes fluorescentes font partie des lampes à décharge. Elles fonctionnent par décharge d'un courant électrique dans une atmosphère gazeuse.

Les lampes fluorescentes utilisent de la vapeur de mercure sous basse pression.

Lorsqu'on met le tube sous tension, des électrons sont émis par les deux électrodes de tungstène. Lors de leur trajet au travers du tube, ils entrent en collision avec les atomes de mercure. Il en résulte une libération d'énergie sous forme de rayonnement ultraviolet invisible. Ce rayonnement est absorbé par la couche fluorescente présente sur la face interne du tube et converti en rayonnement visible.

La composition chimique de la couche fluorescente placée à l'intérieur du tube influence la couleur de la lumière émise et l'indice de rendu des couleurs de la lampe.

Comme toutes les lampes à décharge, le tube fluorescent a besoin pour fonctionner d'un starter, d'un ballast et d'un condensateur pour compenser le mauvais cos φ.

L'ensemble de ces 3 éléments peut être remplacé par un ballast électronique.

Systèmes et composants 

Pour en savoir plus sur le principe d’allumage d’un tube fluorescent : cliquez ici !

 

Types et caractéristiques générales

Les différents diamètres

Il existe 3 grands types de tubes fluorescents sur le marché :

  • T12 ou T38 : de diamètre 38 mm,
    efficacité lumineuse = 40 à 70 lm/W;

  • T8 ou T26 : de diamètre 26 mm,
    efficacité lumineuse = 65 à 95 lm/W (à 25°C de température ambiante);

  • T5 ou T16 : de diamètre 16 mm,
    efficacité lumineuse = 85 à 105 lm/W (à 35°C de température ambiante).

Les tubes de diamètre de 38 mm (T12) n’existent pratiquement plus. Les tubes T5 offrent, quant à eux, des possibilités de design plus important des luminaires de par la concentration de la lumière dans une source de dimension réduite.

La température de fonctionnement des lampes

Températures faibles

Le flux lumineux et l'efficacité lumineuse chutent très fort avec la température ambiante, à tel point que certaines lampes ne s'allument plus en dessous de 0°C.

Températures ambiantes

 

Beaucoup d'encre a coulé concernant la révolution énergétique qu'a apportée le développement du tube fluorescent T5 par rapport au T8. A notre avis, le besoin d'une autre esthétique de la part des architectes a été primordial dans le développement du T5.

Reste un point nébuleux !

A savoir la comparaison de l'efficacité énergétique des tubes T5 par rapport aux T8 est tributaire de la température de régime du tube dans son environnement (soit la température ambiante). Le graphique suivant montre clairement que la lampe T5 donne son flux maximum à une température de 35 °C tandis que la lampe T8 l'atteint à 25 °C. A l'heure actuelle, il ne faut pas tirer des conclusions hâtives en se prononçant sur ce point bien précis de comparaison.

Puissances et dimensions

Type de lampe

Puissances courantes

Flux lumineux

Longueurs

T12

20

de 1 050 à 4 800 lm

59

40

120

65

150

T8

18

de 1 350 à 5 200 lm

59

36

120

58

150

T5

14 

de 1 350 à 4 900 lm

55

21

85

24

55

28

115

35

115

49

145

54

145

80

145

Pour les T8, les lampes de puissances différentes sont de longueurs différentes et ne sont donc pas interchangeables.

En ce qui concerne les T5, certaines lampes de puissances différentes sont de même longueur comme par exemple les 14 et 24 W, les 28 et 35 W, enfin les 49, 54 et 80 W.

Attention : même si les dimensions des lampes sont identiques, le remplacement d'une lampe de 49 W, par exemple, par une lampe de 54 W ne pourra s'effectuer vu que les ballasts sont spécifiques à leur lampe.

L'indice de rendu des couleurs et température de couleur

La lumière des tubes fluorescents est souvent considérée comme froide et peu agréable. Cette remarque, valable pour les tubes d'ancienne génération (IRC = 65), n'est plus d'application avec les tubes actuels (IRC > 85). Ceux-ci présentent, en effet, une grande gamme de températures de couleur et d'IRC. Il est donc possible de choisir un tube ayant des caractéristiques presque semblables aux lampes à incandescence.

La dénomination à trois chiffres (930 ... 865) semble devenir un standard pour tous les types de lampes fluorescentes. Le premier chiffre indique la classe de rendu de couleur (9 = Ra > 90, 8 = 90 > Ra > 80, ...). Les deux derniers chiffres représentent la température de couleur (30 = 3 000 K, ...).

Les tubes fluorescents de la gamme IRC = 2 sont aussi appelés tubes fluorescents "standards", les autres tubes fluorescents "nouvelle génération" ou encore "triphosphores".

L'efficacité lumineuse d'un tube fluorescent dépend également de son indice de rendu de couleur. Ci-dessous, une gamme de lampes fluorescentes présente sur le marché. On constate que l'efficacité lumineuse est maximale pour un IRC de 85 (classe 1B).

IRC

lm/W

62 (classe 2)

79

80 (classe 1B)

85

80 (classe 1B)

94

85 (classe 1B)

90

85 (classe 1B)

95

91 (classe 1A)

80

95 (classe 1A)

61

98 (classe 1A)

65

98 (classe 1A)

61

La durée de vie

La durée de vie des tubes fluorescents dépend du type de ballast qui leur est associé. Avec un ballast électronique avec préchauffage des électrodes, la durée de vie utile des tubes de 16 ou 26 mm de diamètre et de classe 1B, atteint environ 16 000 h. Dans les autres cas (ballast électromagnétique ou électronique sans préchauffage), elle est voisine de 10 000 h (8 000 h pour un montage inductif et 12 000 h pour un montage capacitif).

Dans les derniers cas ci-dessus, le nombre d'allumages aura également une influence importante sur la durée de vie des lampes. Le graphique suivant montre qu'une lampe allumée et éteinte toutes les 15 minutes a une durée de vie 3 fois plus courte qu'une lampe fonctionnant par plages de 10 h. Dans le cas des lampes à ballast électronique avec préchauffage, l'augmentation de la fréquence d'allumage diminue nettement moins la durée de vie (perte de 0,02 h par allumage).

Notons également qu’il existe une gamme de tubes de 16 et 26 mm de diamètre dite de longue durée dont la durée de vie utile atteint 30 000 voire 40 000 h.

Gradation du flux lumineux

Pour pouvoir moduler le flux lumineux des tubes fluorescents, on doit les équiper de ballasts électroniques graduables (appelés aussi dimmables).

Données

pour connaitre les caractéristiques des tubes fluorescents :  cliquez ici !

Données

pour consulter un récapitulatif des caractéristiques des différents types de lampe : cliquez ici !

 

DGO4 · Architecture et Climat · Avertissements et copyrights · Une remarque ?