Nouveautés | Aide | Plan du site | Infos et contact     
Search
  Imprimer  Envoyer le lien vers
>> Vous êtes ici :  Menu principal  >  Mesures  >  L'électricité  >  Le courant électrique

 

 

La mesure du courant électrique

Pinces ampèremétriques.

Appareil mobile : l'ampèremètre

Un ampèremètre mesure le courant qui s'écoule dans un conducteur. On le branche donc dans le circuit comme on branche un compteur de débit d'eau : en série.

Or, pour brancher l'instrument en série avec le consommateur, il faut desserrer les bornes et effectuer un câblage, travail interdit au profane !

1ère solution :

La mesure se fait en se servant de têtes de fusibles avec bornes de mesure. La cartouche montée, l'ampèremètre peut être raccordé aux douilles pour fiches.

2ème solution :

La pince ampèremétrique

En refermant celle-ci sur un conducteur, on peut mesurer des courants qui vont de 2 A à plus de 600 A, sans raccordement électrique.

Fonctionnement

Un conducteur parcouru par un courant crée un champ magnétique autour de lui. Ce champ magnétique induit une tension dans la bobine que constitue la pince. Cette tension, proportionnelle à la valeur du courant traversant le conducteur, est lue directement sur l'ampèremètre.

Attention : les pinces ampèremétriques ne fonctionnent que pour le courant alternatif !

Pour mesurer un courant triphasé avec un ampèremètre à pince, il faut mesurer chaque conducteur séparément. Il n'est pas possible de mesurer les conducteurs ensemble : les champs magnétiques s'annulent réciproquement, et l'indication est zéro !

Appareil intégré à l'installation électrique

 

Bien sûr il est possible d'intégrer un ampèremètre traditionnel à une installation fixe mais l'idée est plutôt ici d'utiliser des appareils délivrant un signal analogique standard de type 4 - 20 mA ou 0 - 10 V, proportionnel au courant mesuré. Ces appareils peuvent alors être raccordés à la régulation d'une installation, par exemple dans le cas d'une gestion de la pointe quart-horaire. Ils permettent un suivi en continu.

    

Le convertisseur (ou transducteur)

Pour la mesure de fortes intensités, il est associé à un TI ou "Transformateur d'Intensité" (celui-ci réduit l'intensité réellement mesurée grâce à l'introduction d'un transformateur ; par exemple, un TI 200/5A signifie une échelle de mesure pouvant atteindre 200 A alors que le courant réellement mesuré par l'appareil est au maximum de 5 Ampères).

Le convertisseur est caractérisé par l'intensité maximale mesurable.

Appareil analogique.

Appareil digital.

Pour une installation triphasée, un seul ampèremètre peut suffire pour autant qu'il soit associé à un commutateur pour balayer les différentes phases.

L'appareil à effet Hall

Il permet la mesure des réseaux de forte intensité électrique (à partir de 100 A). Son principe est similaire à celui de la pince ampèremétrique utilisée pour effectuer une mesure ponctuelle : le champ magnétique généré par la présence de courant dans le conducteur est proportionnel à l'intensité électrique.

L'analyseur de réseau

La mesure de l'intensité n'est alors qu'une des grandeurs électriques fournies par cet appareil. Il intègre un microprocesseur permettant le display de valeurs moyennes ou la mémorisation des valeurs de pointe.

Il fonctionne de manière autonome mais peut être raccordé à une régulation locale.

 

DGO4 · Architecture et Climat · Avertissements et copyrights · Une remarque ?